Left Continuer mes achats
MON PANIER

Panier vide. Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Livraison France Offerte dès 59€
9,90 €
9,90 €
Comprendre et traiter les allergies cosmétiques

Allergie cosmétique

Pourquoi une allergie aux cosmétiques ?


Le nombre moyen de produits d’hygiène utilisé (soin et cosmétiques différents: savons, lotions, crèmes, dentifrice, capillaires, parfum...) - va jusqu’à 16 par jour pour un adulte.

Dès l'enfance, les plus jeunes utiliseraient déjà en moyenne 5 produits au quotidien.

Les allergènes sont très présents dans certains produits cosmétiques. Les allergènes qui ont le plus fort potentiel allergénique sont contenus dans les parfums.

1. Comment se manifeste une allergie ?

Les réactions allergiques peuvent apparaître rapidement après le premier contact ou après des années d'utilisation. Elles résultent d’un processus de sensibilisation à un allergène particulier qui peut se développer dans le temps. Une intolérance à une substance parfaitement tolérée jusque-là apparaît, par exemple à un parfum, un aliment, avec les symptômes qui l’accompagnent.


Certains symptômes doivent attirer votre attention:

  • Démangeaisons
  • Rougeurs
  • Urticaire
  • Yeux larmoyants ou gonflés
  • Sensation de gêne respiratoire
  • Douleurs abdominales…
Comment se manifestent les allergies cosmetiques

2. Tous allergiques ?

Quels sont les différents types d'allergies ?

Selon l'OMS, la moitié de la population sera concernée par une allergie d’ici 2050. L’allergie peut être de type:

  1. respiratoire :contact avec du pollen, des acariens…
  2. digestive :contact avec des aliments particuliers comme le gluten, les arachides, les fruits de mer…
  3. cutanée :contact avec du latex, un textile, une lessive, le nickel des bijoux fantaisie, les poils du chat, un parfum, un cosmétique…



Allergie cosmetique sur les peaux noires

3. Comment reconnaître une allergie cosmétique ?

La réaction allergique se traduit par des effet indésirables le plus souvent sur le visage, les lèvres, les yeux, les oreilles et le cou, mais elle peut intervenir sur n'importe quelle autre partie du corps.

Eczema atopique peau noire

Il existe deux types de réactions cutanées aux produits cosmétiques :

  1. La première est la dermatite ou eczéma de contact irritatif. La peau brûle, pique, démange, des plaques rouges, des suintements apparaissent sur la zone où a été appliqué le produit. La réaction est due à la toxicité directe de la substance incriminée sur la peau, sans qu’il n’y ait activation du système immunitaire. La réaction apparaît très rapidement après le contact avec la substance en cause.

  2. La seconde est la dermatite ou eczéma de contact allergique. Elle implique au contraire une sensibilisation avec activation du système immunitaire. Les signes sont peu différents de ceux de la dermatite irritative avec rougeurs, gonflement, démangeaisons, urticaire.

    Pour ne rien simplifier, l’ allergie aux cosmétiques peut également se traduire par une combinaison de ces 2 types de dermatites 😕.

4. Allergie cosmétique: la faute aux allergènes ?

La présence d’allergènes dans la composition des produits d’hygiène, de soin et les cosmétiques, si elle explique certaines réactions n’est pas toujours la seule en cause.

Les allergènes se retrouvent aussi dans les produits d’entretien, les aliments, la pollution atmosphérique, entraînant une exposition simultanée, le fameux effet cocktail.


C'est quoi les allergènes ?

Un allergène est une substance, inoffensive pour la plupart des gens, qui mais peut être perçue comme une menace par l’organisme chez certaines personnes. Le contact avec l’allergène entraîne une réaction allergique. Celle-ci est due à la libération d’une substance chimique, l’histamine par le système immunitaire.Les plus courants peuvent être classés en 5 catégories :

  • Les allergènes dans les parfums naturels ou synthétiques, substances odorantes 
    Les 26 substances suivantes ont été reconnues par la législation cosmétique comme allergènes :
    Alpha-Isomethyl ionone, Amyl cinnamal, Amylcinnamyl alcohol, Anise alcohol, Benzyl alcohol, Benzyl benzoate, Benzyl cinnamate, Benzyl salicylate, Butylphenylmethylpropional (Lilial), Cinnamal, Cinnamyl alcohol, Citral, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hexyl cinnamal, Hydroxycitronnellal, Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, Isoeugenol, Limonene, Linalool, Methyl 2-octynoate, Evernia prunastri (mousse du Chêne), Evernia furfuracea (extrait de Lichen).

    La nouvelle règlementation Européenne identifie 82 substances potentiellement allergisantes dans les parfums et devrait étendre dès 2023 la liste de 26 à 82. 👉 : 82 allergènes cosmétiques soit 57 substances allergènes et 25 extraits naturels.

    Par exemple le Lilial est interdit dans les cosmétiques par la législation européenne depuis le 1er mars 2022. D’autres substances allergisantes sont à l’étude pour une interdiction éventuelle.

  • Les allergènes dans les conservateurs

    Les plus courants sont les suivants :
  • formaldehyde et précurseurs de formaldehyde
  • Bronopol (2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol), 5-bromo-5-nitro-1,3-dioxane
  • Diazolidinyl urea, DMDM hydantoin (1,3-dimethylol-5,5-dimethylhydantoin)
  • Imidazolidinyl urea
  • Sodium hydroxymethylglycinate
  • Quaternium-15 (Dowicil 200 ; N-(3-chloroallyl) hexaminium chloride)
  • Methylchloroisothiazolinone (CMIT) la Methylchloroisothiazolinone est interdite depuis avril 2016 dans les produits sans rinçage et sa concentration limitée à 0,01%.


  • Les allergènes dans les colorants et les additifs aux colorants capillaires et tatouages 
    La p-phenylenediamine (PPD) utilisée en additif dans les tatouages au henné, le Coal-tar utilisé dans le traitement de la dermatite séborrhéique, les pellicules.

  • Les allergènes dans les métaux
    Les plus courants, le Nickel, et plus rarement l’or.

  • Les allergènes dans certaines huiles essentielles 
    Il est à noter que certaines huiles essentielles ont une action anti-allergique en bloquant la montée d’histamine. Elles peuvent cependant être à éviter pour d’autres raisons chez la femme enceinte ou allaitante et chez l’enfant.
    Ce sont les suivantes : Armoise Arborescente, Camomille Matricaire, Camomille Romaine, Citronnelle de Java, Eucalyptus Globuleux, Eucalyptus Radiata, Estragon, Lavande Vraie, Lédon du Groenland, Menthe Poivrée, Nigelle de Damas, Pétasite Officinale, Tanaisie Annuelle.

Le règlement cosmétique européen impose d'inclure sur la liste des ingrédients cosmétiques (INCI) 26 allergènes, issus de parfums de synthèse, des huiles essentielles et extraits naturels, à partir des seuils de concentration suivants :  0,01 % dans un cosmétique à rincer (savon, gel douche, shampoing ou après shampooing …) / 0,001 % dans un cosmétique sans rinçage (crème, lotion, tonique, maquillage…).


Au-delà de ces seuils de concentration, l’allergène présent dans la formule doit être listé dans la composition INCI apposée sur le produit.

les 26 allergènes cosmétiques

5. Les produits naturels et bio, sont-ils sans allergènes ?

Les cosmétiques naturels sont en général riches en actifs par rapport aux formulations conventionnelles qui peuvent contenir des additifs, colorants, émulsifiants, agents de texture ou parfums de synthèse.


Les cosmétiques Bio eux, sont formulés en fonction de la charte – Ecocert, Cosmebio, Nature & Progrès, Cosmos, Slow Cosmétique, à laquelle ils se rattachent.


Les différentes chartes réglementent l'utilisation des substances d'origine chimique ou synthétique potentiellement nocives pour la santé avec des niveaux de contrainte différents. Tout comme les cosmétiques naturels, ils ne sont par contre pas exempts d’allergènes, souvent d’origine naturelle.


Autrement dit, Green et clean ne signifie pas sans allergènes. Si vous êtes sujet aux allergies cosmétiques, ce n'est pas une garantie en soi.


La mention hypoallergénique qui apparaissait sur certains produits n’est plus autorisée par la législation actuelle, faute de pouvoir garantir l’absence de sensibilisation à certaines substances par toutes les peaux.

cosmétiques naturels sans allergènes

6. Comment éviter l'allergie cosmétique?

La vigilance est de mise si vous avez la peau et/ou le cuir chevelu sensible.

  1. Examinez la liste INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques) et vérifiez l’absence d’allergènes reconnus, souvent en fin de liste.
  2. Privilégiez les formules minimalistes – 5 à 10 ingrédients au maximum, centrés sur les actifs. Elles limitent l’ajout d’additifs et les interactions négatives entre différentes substances dans la formule.
  3. Orientez-vous de préférence vers des soins cosmétiques sans parfum.
    Il est tout à fait possible avec les formules actuelles de trouver soins sans parfum mais agréables à utiliser: savon sans parfum, soin cheveux shampoing, masque ou après-shampoings sans parfum, déodorant sans parfum, crème visage sans parfum...
  4. Testez votre tolérance aux nouveaux produits cosmétiques avant de les utiliser sur tout le visage / la tête. Faites un patch test en appliquant une petite quantité de produit à l’intérieur du pli du coude. Surveillez l’apparition éventuelle de signes d’intolérance (rougeurs, picotements, démangeaisons). Recommencez ce test 3 jours de suite avant de valider ce produit.
    Attention cependant, nous l’avons vu plus haut. Le phénomène de sensibilisation peut se développer au cours du temps. tolérance ce jour ne signifie pas tolérance toujours. Restez sur vos gardes.
quelles sont les précautions à prendre pour éviter les allergies cosmétiques

Soins cosmétiques sans parfum

7. Que faire en cas d’allergie à un produit cosmétique ?

Découvrir que l'on est allergique à l'un de nos produits de beauté n'est pas agréable.


Les cosmétiques ont vocation à embellir l'état de la peau et des cheveux en cas d'éruption cutanée, de démangeaisons.

La mise au point s'impose. 


En cas d'allergie cosmétique, la première chose à faire est de s'assurer qu'il s'agit réellement d'une allergie cosmétique puis, d'identifier d'où elle provient.

L'allergie cosmétique est assez fréquente.

Votre peau réagit aux ingrédients des produits qui sont en contact direct avec elle, et la dermatite de contact allergique, est une cause fréquente d'allergies cutanées.
Elle peut se traduire par une éruption cutanée peau sèche, rouge et irritée qui ne Si la  réaction démarre peu de temps (quelques heures, jours) après l'utilisation d'un nouveau produit, le coupable est tout désigné.
Ça n'est malheureusement pas toujours aussi simple. Vous pouvez développer une nouvelle allergie à un ingrédient que vous utilisez depuis des années.
Ou, vous pouvez manifester une intolérance en combinant différents produits. 


En cas d'allergie cutanée, la première mesure à prendre est de simplifier votre routine en en la limitant à un nombre restreint de produits. Ne gardez que les produits sans parfum pour réduire les risques d'irritation.

Évitez l’exposition répétée au produit et apaisez l’irritation avec des soins apaisants anti-inflammatoires en compresses comme l’huile de calendula, l’eau de bleuet en ou le gel d’aloe vera en couche épaisse.

Consultez un pharmacien ou un médecin en cas de symptômes graves.


Vous pouvez signaler un effet indésirable ici  lié à l'utilisation d'un produit cosmétique : déodorant, savon de toilette, crème, maquillage…

les bons gestes en cas d

NOTRE EXPERTISE AU SERVICE DE VOTRE BEAUTÉ

Peau noire, métissée, cheveux texturés, crépus frisés ou bouclés : Nous avons les réponses à vos questions beauté.