-10% dès 75€ d'achats

 Livraison OFFERTE dès 49€ d'achats
fr
enen eses
Mon panier :
0

J'aide mes cheveux à gagner en Longeur

Accueil > Conseils cheveux > J'aide mes cheveux à gagner en Longeur

MA PREMIÈRE RÉSOLUTION POUR 2018
Cette année, c’est décidé.
J’aide mes cheveux à GAGNER EN LONGUEUR!

Les cheveux poussent par la racine, au niveau du cuir chevelu, oui mais en même temps, ils cassent par les pointes…Gagner de la longueur, c’est une question d’équilibre…
Et question longueur, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Chacune, chacun a son propre potentiel de croissance, déterminé par la génétique.
LE POTENTIEL DE CROISSANCE DU CHEVEU, C’EST QUOI ?
Le cheveu ne pousse pas de façon continue. Il passe par des cycles successifs. Chaque cycle comporte une suite de 3 phases : une phase de croissance active (environ 80% des cheveux), une phase de transition, pendant laquelle le follicule commence à régresser. Le cheveu arrête de pousser mais reste en place (environ 15% des cheveux), une phase de repos durant laquelle le cheveu, mort, tombe,  délogé par un nouveau cheveu en développement (de 1 à 2% des cheveux). Une nouvelle phase de croissance démarre.
La vitesse de croissance du cheveu n’est pas linéaire. Elle varie d’une personne à l’autre, selon la texture du cheveu, la zone de la tête – la croissance est plus active sur le dessus et à l’arrière que sur le devant et les tempes. Elle est aussi conditionnée par l’âge, la saison, l’alimentation, et les variations hormonales, chez la femme comme chez l’homme.
Selon les études, le cheveu lisse pousse de 1 à 1.5 cm par mois, le cheveu crépu d’environ 0.8 cm. Cette différence serait liée à la forme du follicule pileux, ronde pour les cheveux lisses, aplatie pour les cheveux très frisés et crépus.
Mon potentiel de croissance personnel, c’est-à-dire la longueur maximale que je peux atteindre dépend de la durée de ma phase de croissance et de ma vitesse de croissance.
Ainsi, pour un cycle de 7 ans et une vitesse de croissance de 1.5 cm par mois, le potentiel sera de 7 x 1.5 x 12 = 126 cm
Pour un cycle de 5 ans et une vitesse de croissance de 1.0 cm par mois, le potentiel sera de 5 x 1.0 x 12 = 60 cm
Pour un cycle de 2 ans et une vitesse de croissance de 0.8 cm par mois, le potentiel sera de 2 x 0.8.5 x 12 = 19.2 cm

Pour atteindre mon potentiel de croissance,
je respecte les règles de l'équilibre capillaire

1- Je taille les pointes régulièrement.

 
Oui, c’est paradoxal, pour allonger… je coupe… Pourquoi ? Les fourches remontent progressivement des pointes vers les racines, les fibres se séparent. Fragilisées, elles cassent …
004_
003
005_
Le bon rythme, c’est de supprimer quelques millimètres tous les 3 à 4 mois – ou quand le démêlage devient encore plus problématique, les cheveux encore plus secs, cassants. Alors, pas de pitié ! Bonjour les ciseaux ? Sinon, adieu mes longueurs….

Shampooing ?
Cowash ?
Je fais quoi ?
Quand ?


2 - Je détermine ma fréquence optimale de shampooing.

Une fois par semaine ? Un peu plus ? Pas beaucoup moins en tout cas. La fréquence dépend d’un certain nombre de paramètres : la texture et la densité de vos cheveux / leur longueur / leur porosité / le niveau de sécheresse de votre cuir chevelu / le type de coiffure habituelle / la quantité et la nature des produits de coiffage utilisés.

Mes cheveux me donnent des signaux indiquant leur besoin de shampooing. J’apprends à les décrypter.

Ils sont de plus en plus difficiles à démêler ? A dompter ? Les boucles manquent de définition ? Il est temps de penser au shampooing. Ils semblent manquer d’hydratation, quels que soient les soins, les produits que je leur prodigue ? Peut-être y a-t-il une barrière de résidus autour de la fibre capillaire qui bloque la pénétration de l’hydratation ? C’est le bon moment pour le shampooing détoxifiant clarifiant, qui va éliminer tous les résidus et libérer le cuir chevelu et les cheveux pour permettre et optimiser l’action des soins :
La bonne fréquence pour le shampooing clarifiant est d’une fois par mois, particulièrement si les cheveux sont peu poreux, ou si j’utilise beaucoup de produits de coiffage.

J’ai besoin de rafraîchir ma crinière plus fréquemment ? Entre 2 shampooings, je fais un cowash (conditionneur lavant), pour un lavage tout en douceur, qui respecte mon cuir chevelu et preserve mes longueurs :

3 - Je conditionne en profondeur


Il existe différentes catégories de conditionneurs. En après-shampooing à rincer, à laisser agir de 1 à 3 minutes, il aide à refermer les écailles. Il gaine la cuticule, assouplit, et facilite le coiffage. Hydratant, il améliore l’élasticité et évite les frisottis. Le conditionneur Leave In sans rinçage agit au quotidien pour une action en surface. En fonction de leur formulation, certains conditionneurs peuvent ajouter une dimension de e protection thermique.

Le conditionneur profond apporte à la fibre capillaire des éléments nourrissants et réparateurs, restaure l’hydratation, lisse et gaine la cuticule pour une protection rapprochée : Jamaican Black Castor Oil Strengthen, Grow & Restore Hair Treatment Masque,  Raw Shea Butter Deep Treatment Mask, Deep Conditioning Treatment Jessicurl, Mayonnaise hair treatment,
Si mes cheveux sont poreux, je renforce la kératine avec un masque protéiné pour éviter la casse :
Si les cheveux sont au contraire peu poreux, j’évite la surdose de protéines, qui créent une cuirasse infranchissable autour du cheveu sous forme de résidus, et donnent un effet de sécheresse :
Je renforce l’action de mon traitement profond par la chaleur. De 15 à 30 minutes sous le Bonnet auto-chauffant ou le Casque chauffant Hair Therapy, c’est suffisant pour en tirer tout le bénéfice. Pas besoin de passer la nuit la tête mouillée et empaquetée !

Sans oublier le bain d’huile avant-shampooing, à laisser pauser la nuit la veille du shampooing, ou de 15 à 30 minutes sous le bonnet auto-chauffant ou le casque chauffant Hair Therapy :
Le petit Plus pour booster l’activité de l’huile : le massage du cuir chevelu, du bout des doigts, ou avec la brosse : Shower Brush DENMAN
Le trop est l’ennemi du bien : le soin conditionneur profond, c’est 1 fois par semaine – pas davantage.
Et pas question de sécher mes cheveux en les frottant avec la dernière énergie au risque d’arracher les écailles ! L’idéal si mon emploi du temps me le permet, c’est de laisser sécher à l’air libre. Pas le temps, ou je déteste garder les cheveux mouillés ? J’absorbe le maximum d’humidité en les enveloppant avec ma serviette en turban. Les nouveaux textiles microfibres permettent d’absorber le maximum d’humidité en un temps record sans frotter, réduisant à la fois le temps de séchage et le risque de casse.

4 - Je démêle en douceur en veillant bien à l'hydratation

Le démêlage, c’est toujours sur cheveux humides – jamais à sec. Le cheveu humide est plus souple plus élastique et donc maniable en limitant le risque de casse. J’utilise un

Leave In sans rinçage, ou mon propre mélange eau + huile dans mon vapo en choisissant en fonction de la porosité de mes cheveux. Très poreux, je choisis une formule riche en protéines restructurantes ou une huile lourde (Ricin, Coco, Avocat…). Peu poreux, mon choix va un Leave In riche en humectants réhydratants (glycérine, Aloé Véra, miel, céramides…), une huile légère (Jojoba, Argan, Baobab….)

Le démêlage, c’est toujours aussi sur cheveux divisés en section, des pointes en remontant vers les racines, pour éliminer les nœuds au fur et à mesure sans trop tirer pour éviter la casse et l’arrachage (le follicule pileux du cheveu crépu est implanté en surface et s’arrache facilement).

Je choisis soigneusement mes outils : démêlage au doigt, ou avec un peigne à dents larges ou une brosse en évitant les plastiques de basse qualité qui créent de l’électricité statique, les dents aux bords coupants.

5 - Je chouchoute mon cuir chevelu

Tout commence au niveau du cuir chevelu : sain, bien nourri,  bien irrigué, bien hydraté, c’est la clé pour le développement d’une belle chevelure. Au coucher, de 1 à 3 fois par semaine, j’applique mon huile fortifiante et je masse soigneusement avec la pulpe des doigts ou ma brosse massante pour activer la circulation. Les follicules sont fortifiés, les démangeaisons, les pellicules sèches s’apaisent. La croissance, elle, s’active : Huile capillaire Neelibhringadi Taila, Root Energizer Root2Tip, T444Z, Sérum Anti-Chute SJR, Huile Capillaire de Croissance Les Secrets de Loly, Sérum capillaire SheaMoisture’s Jamaican Black Castor Oil, Elixir EASY POUSS Shandrani…

6 - Je protège mes cheveux pendant mon sommeil

La nuit, mes cheveux ont soif ! Je l’étanche avec des hydratants, huiles et beurres végétaux. Je les protège du dessèchement et du frottement en dormant sur une taie en satin – ou en les recouvrant d’un bonnet en satin, moins hydrophile que le coton.

7 - Mes cheveux sont le reflet de mon alimentation

La kératine, principal constituant des cheveux est une protéine fibreuse, constituée de longues chaînes d’acides aminés. Les acides aminés dits essentiels ne peuvent être synthétisés par l’organisme, ou très peu. Ils doivent nécessairement être apportés par l’alimentation. C’est notamment le cas des acides aminés soufrés – Cystine et méthionine. Des vitamines, des minéraux participent à la fabrication d’un cheveu fort.

Une alimentation saine, riche et équilibrée est indispensable. Des compléments alimentaires spécialement formulés peuvent venir pallier aux carences liées à un régime riche en aliments industriels, à un état de fatigue en comblant les carences : Curlista Cure de Croissance Active, Cure de Kératine… Pour tirer le meilleur parti d’une cure de compléments alimentaires, je la combine avec un soin du cuir chevelu. Double bénéfice : j’apporte les éléments reconstructeurs du cheveu – je stimule le fonctionnement des follicules pileux.

8 - Je fais le point sur les pratiques à bannir


  • Je limite au maximum l’usage des outils chauffants – plaques de lissage ou séchoir – toujours avec une lotion de protection thermique.
  • Coloration permanente? J’opte pour le naturel (Teinture aux plantes Khadi), ou je ne traite que les repousses, en protégeant soigneusement les longueurs.
  • J’évite d’attacher mes cheveux systématiquement, de façon trop serrée. Je choisis des attaches sans métal, qui n’arrachent pas les cheveux (Elastiques à ressorts Mixed Chicks)
  • En été, en climat chaud, je protège mes cheveux des UV.

Bonne Croissance

rassurance_livraison_offerte
rassurance_distributeur_agree
rassurance_satisfait
rassurance_commande_avant_12h
rassurance_paiement
Depuis 1998, les Femmes Noires et Métissées
prennent leur Beauté en main avec Diouda! 
Découvrez notre histoire et notre idée de la Beauté Noire... 

En Savoir Plus            

Modes de paiement et d'expédition