Mon panier :
0

Tout savoir sur la glycérine

Accueil > Conseils actifs > Tout savoir sur la glycérine

Tout savoir sur la glycérine

La glycérine, qui n’en a entendu parler ? Encore appelée glycérol de son nom chimique, la glycérine se retrouve largement dans la formulation de produits capillaires, de soins hydratants pour le corps, pour le visage, mais aussi dans nos médicaments, en alimentaire, dans les antigels, dans certaines industries…et même dans la fabrication de vos produits ménagers maison ! Produit chouchou des adeptes du DYI, la glycérine a bien des atouts dans sa manche. Adoucissante, humectante, elle aide à la conservation de vos macérats maison.

Son intérêt majeur réside dans sa capacité à attirer l’humidité de l’air. Il s’agit d’une substance hygroscopique. Pour autant, une qualité, dans certains contextes peut se transformer…en défaut. Apprenons à y voir plus clair pour en tirer le meilleur parti.

LA GLYCERINE, NATURELLE OU SYNTHETIQUE ?

Décrite pour la première par le suédois Carl Wilhelm Scheele en 1783, la glycérine est chimiquement un trialcool. La glycérine naturelle est obtenue lors d’une réaction de saponification (mélange d’un corps gras et de soude qui produit un savon et de la glycérine). Le corps gras peut être une huile ou une graisse végétale, comme par exemple l’huile de Palme, d’Olive ou de Coco. On obtient alors une glycérine végétale.

On peut également utiliser au cours de la réaction de saponification une graisse animale (gras de poulet ou de bœuf par exemple, qui sont des sous-produits de l’industrie agroalimentaire). On obtient alors un savon et de la glycérine animale qui est le plus souvent vendue séparément par les industriels. Les savons artisanaux, obtenus par saponification à froid (sans chauffer le mélange gras + soude) conservent la glycérine, pour des savons surgras plus doux, non irritants. Désormais, une source importante de glycérine naturelle végétale est la fabrication de bio-carburants, à partir d’huiles comme le Tournesol, le Colza ou le Soja. La glycérine végétale est sous-produit.

La glycérine est aussi produite par synthèse à partir du pétrole. Il est à noter qu’avec l’essor du biocarburant ces dernières années, la part de la production de glycérine de synthèse dans la production mondiale a considérablement chuté.

Qu’elle soit d’origine végétale, animale ou de synthèse, la glycérine apparait sous le nom INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) de glycerin dans la liste des ingrédients de vos cosmétiques. Le fabricant n’est pas tenu d’en préciser l’origine. Pour les produits qui se veulent naturels, la mention glycérine végétale sera parfois mise en avant. Dans tous les cas, naturelle, végétale, animale ou de synthèse, il s’agit d’une même molécule, le propane-1, 2,3-triol.

DU BON USAGE DE LA GLYCERINE DANS VOS SOINS

L’intérêt essentiel de la glycérine réside dans sa capacité à attirer et retenir l’eau : c’est un excellent humectant et hydratant.

Sur la peau, la glycérine assure le maintien de l’équilibre hydrique, renforce la barrière cutanée et aide à l’élimination des cellules mortes. Miscible à l’eau et à l’alcool, la glycérine s’incorpore facilement dans les préparations cosmétiques auxquelles elle confère un effet filmogène, un toucher lisse et doux. L’avantage peut toutefois se retourner en inconvénient : la propriété d’hygroscopie de la glycérine fait que selon son niveau de concentration, elle va apporter de l’hydratation et protéger la peau, les cheveux de la sécheresse, ou au contraire attirer à elle l’humidité et dessécher, à l’opposé de l’effet recherché.

Il est important de vérifier la teneur en glycérine dans la formule de façon à éviter les surdosages. Le niveau de concentration recommandé est de 2 à 5% - pouvant aller jusqu’à 8% pour les zones particulièrement sèches et rugueuses comme les coudes et les genoux.

Sur les cheveux, un facteur important en prendre en compte est le niveau de porosité. Sur un cheveu très poreux, les écailles de la cuticule sont ouvertes, constituant à la fois une porte d’entrée et de sortie vers le cortex.

En climat chaud et humide, un coiffant à base de glycérine va attirer l’eau avec pour effet un cheveu sursaturé, des frisottis incontrôlables, un volume ingérable. En climat très sec, la glycérine va attirer à elle l’hydratation de l’intérieur du cheveu vers l’extérieur, aggravant la sècheresse.

Pour utiliser de façon judicieuse la glycérine dans vos produits capillaires, prenez en compte le niveau de porosité et l’humidité atmosphérique. Gardez en mémoire qu’un cheveu poreux laisse entrer l’hydratation…mais la laisse fuir également.

Diouda vous recommande 

Conseils actifs

rassurance_livraison_offerte
rassurance_distributeur_agree
rassurance_satisfait
rassurance_commande_avant_12h
rassurance_paiement
Depuis 1998, les Femmes Noires et Métissées
prennent leur Beauté en main avec Diouda! 
Découvrez notre histoire et notre idée de la Beauté Noire... 

En Savoir Plus            

Modes de paiement et d'expédition